You are currently viewing La newsletter N°26 <br> 21 février 2022

La newsletter N°26
21 février 2022

Les brèves de Mob-ion

Finalisation des projets d’électrification

La batterie du projet Ascendance Flight Technologies a été livrée la semaine dernière et l’équipe est en train de finaliser le projet Turgis et Gaillard.

Renforcer le lien interne

Plusieurs actions ont été mises en place afin de renforcer la cohésion d’équipe : des créneaux “Pause café” virtuelle ont été créés tous les jours, de 8h à 9h puis de 13h30 à 14h30, permettant à qui veut de se connecter et d’échanger avec ceux qui sont présents dans la salle. Une boîte à idées virtuelle a également été installée. Elle sera relevée tous les mois et les idées proposées seront partagées lors de la réunion du mercredi. Une nouvelle session du parcours d’intégration débute cette semaine .

Arrivées

Myriam DELIGNY est arrivée lundi 14 février, sur le site de Guise, pour renforcer l’équipe comptabilité.

La revue de presse du 14 au 20 février

Véhicules électriques

Batteries électriques

Économie circulaire / Écoconception​

Hydrogène

Les éléments de veille

La création du statut d’entreprise à impact, une “bascule” vers un nouveau modèle de capitalisme

Les patrons engagés signataires du “Manifeste pour l’économie de demain”, dont la Maif, le groupe Le Bon Coin ou encore La Ruche qui dit oui, militent pour la création d’un statut à impact, à la fois plus contraignant mais aussi doté de contreparties comme des allégements de charges, des accès facilités à la commande d’Etat ou des financements publics. Ainsi, 50 000 “entreprises à impact” pourraient voir le jour d’ici 2027.

Accéder à l’article

Derrière la question du gaz, l’hydrogène est aussi un enjeu de souveraineté européenne et d’indépendance

Raphaël Cario, membre du groupe de travail environnement, en charge des questions d’hydrogène, réagit aux tensions entre l’Ukraine et la Russie.

Accéder à l’article

Pourquoi le monde est encore (et restera) fortement dépendant du charbon ?

Malgré un impact désastreux sur l’environnement et la santé humaine, le charbon est encore largement utilisé dans le monde pour produire de l’électricité. De l’Afrique à l’Asie en passant par l’Europe, de nombreux pays sont fortement dépendants de cette source d’énergie fossile et peu chère. Ainsi, alors que de plus en plus d’États veulent en finir définitivement avec le charbon, certaines parties du monde auront besoin de plusieurs décennies pour y parvenir.

Accéder à l’article

La Chine va augmenter sa consommation de charbon

Le pays veut soutenir la reprise économique après des pénuries d’électricité. Une décision qui va à l’encontre de l’engagement du président chinois de réduire les émissions carbonées de son pays avant 2030.

Accéder à l’article

Efficacité énergétique et digital : la révolution est proche

L’utilisation de la data au service des économies d’énergie est prometteuse. Le décret tertiaire réveille le segment BtoB, et la flambée des prix de l’énergie pousse à la sobriété énergétique. Mais alors que de plus en plus d’acteurs partent à l’assaut des marchés de la Smart Home et du Smart Building,la prochaine révolution qui s’annonce passera par l’arrivée de solutions globales répondant aux différents besoins des consommateurs, analysent les consultants des Echos Études dans leur dernière publication « Le marché des solutions d’efficacité énergétique ».

Accéder à l’article

La supply chain de demain : plus résiliente et plus responsable

La crise sanitaire a profondément impacté les supply chains des entreprises, certaines éprouvant même des difficultés à maintenir leur continuité opérationnelle. Redéfinir la supply chain de demain, dans le cadre de la transformation industrielle des entreprises et de l’approfondissement des stratégies ESG, est une nécessité. Par Didier Krick, Associé KPMG France, Operations and Performance Strategy.

Accéder à l’article

Les événements à venir

22 février (14h-15h30 / Online)

Les opportunités du rétrofit pour la mobilité de demain

Le véhicule électrique sera la pierre angulaire de la mobilité de demain. Au-delà de la production de véhicules neufs, l’un des enjeux pour réussir cette transformation repose sur la capacité à faire évoluer le parc existant et le convertir, (retrofit), dans une logique d’économie circulaire. Ce nouveau marché est porteur d’opportunités et de création de valeur pour nos entreprises.

Inscription

24 février (9h-10h30)

Le recyclage des cartes électroniques, une opportunité pour les approvisionnements français en métaux critiques

Suite au rapport Varin et à l’appel à projets “Métaux critiques” paru le 10 janvier dernier, TEAM2 et AEROSPACE VALLEY ont décidé de réaliser un webinaire sur le sujet. Cet appel à projets est un dispositif d’aide s’inscrivant dans le cadre du plan d’investissement France 2030. L’objectif est de réduire la dépendance aux métaux critiques de l’industrie pour les politiques prioritaires de la France dans les champs industriels, environnementaux et climatiques.

Inscription

Mardi 1er mars (10h-11h30)

R&D Corner #Mars – Panorama des appels à projets en cours et à venir

Au programme : – Présentation des AAP : « Décarbonation de l’industrie » par l’Ademe avec Cyrielle Borde (Cheffe de service adjointe) et Pierre Kerdoncuff (Chef de projet). – PIA4 : stratégie et AAP d’accélération ICC par l’équipe Cap Digital avec Jennyfer Lecompte (Directrice des programmes de Recherche Développement et Innovation) et Christelle Ayache (Responsable Communauté Santé & chargée de mission R&D). – Présentation des aides d’amorçage et AAP régionaux, européens par l’équipe Cap Digital avec Manuel Singla, chargé de mission R&D. – EIT Health Catapult : programme européen coordonné par l’équipe Cap Digital avec Julia Morawski (European Project Manager).

Inscription

8 mars (11h-12h / Online)

les enjeux de la transformation digitale dans la filière automobile

Le monde change : ces dernières années, on voit émerger de nouveaux produits : Véhicules connectés, motorisations alternatives, voitures autonomes et de nouveaux usages : ultra connectivité de la société, smartphone, applis… L’industrie n’est pas en reste, elle se modernise pour rester compétitive, permettre l’accès temps réel aux données, donner vie à l’ultra-personnalisation, rester attractive pour ses salariés. Une 4ème révolution industrielle est en marche : l’industrie 4.0.

Inscription

16 mars (10h30-12h30 / Online)

Impact de l’électrification des véhicules sur l’industrie automobile française

La PFA – Plateforme de la Filière Automobile – a confié au cabinet AlixPartners, une étude sur les impacts de la transition énergétique de l’industrie automobile. Les futures réglementations européennes « Fit for 55 »,visant à diminuer les émissions de CO2 de 55 % en 2030 par rapport à 2021, vont modifier le panorama industriel français. ● Le coût des composants embarqués dans un véhicule électrique atteint en moyenne 24 000 euros, contre 15 000 euros pour un modèle thermique, soit 59 % de plus. Le groupe motopropulseur (environ 1 120 euros), les batteries (environ 8 000 euros) et l’électronique de puissance (environ 1 500 euros) représentent quant à eux 45 % du contenu d’un véhicule électrique ; ● Une baisse de 10 % des volumes de production de véhicules en Europe d’ici 2030, ainsi qu’un surcoût des composants s’élevant à 1 535 euros par véhicule, soit potentiellement un prix de vente moyen supérieur d’environ 3 070 euros ; ● Une baisse « structurelle » de 15 à 30 % des effectifs français de production semble inévitable, soit 46 000 à 87 000 emplois potentiellement supprimés pour une création potentielle de 11 000 nouveaux emplois liés à l’électrique. La PFA a chiffré à 17,5 milliards d’euros d’ici 2025 les besoins en investissement « massifs » dans les nouvelles chaînes de valeur, que ce soient les batteries, l’électronique de puissance, l’hydrogène, la connectivité et les services associés, l’économie circulaire, ou encore les infrastructures de recharge … afin de transformer ses risques en opportunité.

Inscription