Le modèle d’éco conception industrielle de Mob-ion propose une alternative créatrice de valeur économique locale favorable à l’emploi

Le modèle d’éco conception industrielle de Mob-ion propose une alternative créatrice de valeur économique locale favorable à l’emploi

Sous prétexte que soutenir l’écologie se fait au détriment de l’économie, croissance et environnement sont constamment opposés. Pourtant l’écoconception industrielle prouve le contraire, ce qu’illustre le développement d’une société comme Mob-ion, constructeur français de batteries et de scooters électriques.

L’écoconception désigne la volonté de concevoir des produits respectant les principes de développement durable et de l’environnement (source Ademe). L’ambition est de recourir le plus possible à l’utilisation de ressources renouvelables, ou renouvelées sous forme de sous-produits ou de matières premières secondaires, issues des déchets de fabrication permettant leur réemploi, leur réparation et leur recyclage, générant ainsi une économie circulaire.

Cette logique bouscule les habitudes commerciales et comptables des entreprises, basées traditionnellement sur le nombre de produits vendus et leur marge respective. Dans cette approche, plus un produit est obsolète rapidement, meilleure est l’activité de l’entreprise. Avec l’écoconception, la logique est inversée. La vente inclut non seulement le produit mais aussi sa fiabilité, une qualité de services valorisée grâce à la prise de conscience environnementale. La différence ne s’opère pas uniquement sur le prix de vente mais également sur le coût de gestion puisqu’un produit éco-conçu consomme moins d’énergie, de frais de réparations ou encore de temps d’immobilisation. En effet, une marge commerciale minorée sur le produit vert, en raison de coûts de conception optimisés, est compensée par des coûts de gestion plus faibles. Pour nous, fabricant français de scooters électriques et de batteries, cette approche constitue une source de profitabilité économique directe.

Mais la comparaison ne s’arrête pas là. La somme des activités de réemploi et d’entretien d’un produit, visant à améliorer la pérennité de son utilisation tout au long de son cycle de vie, augmente considérablement la valeur économique de l’écosystème local. Pour une zone environnante donnée, notre activité génère de multiples impacts économiques bénéfiques, notamment des emplois directs, indirects et induits.

Les emplois directs désignent les activités directement liées à la fabrication de nos scooters électriques et de nos batteries. Ces postes sont généralement à l’origine de la création d’emplois supplémentaires chez nos fournisseurs. Ces derniers sont alors qualifiés d’emplois indirects. Enfin, lorsque les revenus générés par ces deux types d’activités sont dépensés dans l’économie locale, ils entraînent la création d’emplois induits.

L’écosystème local, ressource clé du développement de Mob-ion

Acheter moins cher sur un autre continent pour maximiser la rentabilité des capitaux investis est une approche financière largement répandue. Elle ne répond pas cependant à une logique économique industrielle locale qui cherche à adapter la rentabilité des capitaux investis pour développer une offre commerciale compétitive, à forts contenus social et environnemental. Cette démarche est au cœur de notre stratégie de développement. Chez Mob-ion, nous sommes convaincus que la délocalisation ne contribue qu’à appauvrir notre écosystème. Le recrutement local est une priorité pour nous. Aujourd’hui, par exemple, grâce à notre partenariat avec Tidee, une PME indépendante, spécialiste en tôlerie fine et métallerie située à Guise, nous sommes en capacité de fabriquer des composants en France.

Les avantages du « Made in France » sont multiples. Nos lignes d’assemblage sont hébergées au sein d’un site unique, dans l’Aisne, dans lequel nous stockons également nos conteneurs. C’est un atout considérable qui nous permet d’économiser des frais de transport, d’optimiser la main d’œuvre, les emballages et la logistique. Communiquer et travailler dans une langue commune renforce la compréhension mutuelle de chacun, nous gagnons en qualité et en vitesse de décision. De plus, les revenus, issus des salaires de nos collaborateurs, ainsi que ceux des prestataires avec lesquels nous travaillons, contribuent à enrichir le territoire. Par leur consommation au sein de l’économie locale, ces ménages créent à leur tour de la richesse. Un cercle vertueux se met en place, gage de la bonne santé de l’économie de proximité.

Un modèle comme le nôtre montre que l’écoconception est un facteur de croissance économique et de création d’emplois, à condition d’avoir une approche divergente de la création de valeur dans l’entreprise. En respectant le rythme de la terre, nous prouvons qu’il est possible de trouver un consensus pérenne entre économie et écologie. Les PME indépendantes et familiales en sont l’illustration parfaite et s’imposent comme des modèles à suivre pour réindustrialiser la France grâce à l’environnement.